texte pour la première lecture

Voici quelques textes pour la première lecture de votre cérémonie

" Un amour plus grand que l'amour "
Lecture de la première lettre de Saint Paul, apôtre, aux Corinthiens (12,31 -13,8a)

Frères,
Parmi les dons de Dieu,
Vous chercherez à obtenir ce qu'il y a de meilleur.
Eh bien, je vais vous indiquer une voie supérieur à toutes les autres.

J'aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel,
Si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour,
je ne suis qu'un cuivre qui résonne,
une cymbale retentissante .
J'aurais beau être prophète,
avoir toute la science des mystères,
et toute la connaissance de Dieu,
et toute la foi jusqu'à transporter les montagnes,
s'il me manque l'amour,
je ne suis rien.
J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés,
j'aurais beau me faire brûler vif,
s'il me manque l'amour,
cela ne me sert à rien.

L'amour prend patience,
l'amour rend service,
l'amour ne jalouse pas,
il ne se vante pas,
ne se gonfle pas d'orgueil,
il ne fait rien de malhonnête,
il ne cherche pas son intérêt,
il ne s'emporte pas,
il n'entretient pas de rancune,
il ne se réjouit pas de ce qui est mal
mais il trouve la joie dans ce qui est vrai,
il supporte tout,
il fait confiance en tout,
il espère tout, il endure tout
L'amour ne passera jamais.

" Un seul corps, un seul esprit "
Lecture de la lettre de Saint Paul, apôtre, aux Ephésiens (4, 1-6)

Frères,
moi qui suis en prison à cause du Seigneur,
je vous encourage à suivre fidèlement
l'appel que vous avez reçu de Dieu :
ayez beaucoup d'humilité, de douceur, de patience,
supportez-vous les uns les autres avec amour ;
ayez à cœur de garder l'unité dans l'Esprit
par le lien de la paix.
Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance,
de même il n'y a qu'un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,
un seul Dieu et Père de tous,
qui règne au-dessus de tous,
par tous et en tous.

" Il n'est pas bon que l'homme soit seul "
Lecture du livre de la Genèse (2, 18-24)

Au commencement,
Le Seigneur Dieu dit :
" Il n'est pas bon que l'homme soit seul
Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. "

Avec de la terre, le Seigneur Dieu façonna
Toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel,
Et il les amena vers l'homme
Pour voir quels noms il leur donnerait.
C'étaient des êtres vivants,
et l'homme donna un nom à chacun.
L'homme donna donc leur noms à tous les animaux,
Aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs.
Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.
Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux,
et l'homme s'endormit.
Le Seigneur Dieu prit de la chair de son côté, puis il referma
Avec ce qu'il avait pris à l'homme,
Il forma une femme et il l'amena vers l'homme.
L'homme dit alors :
Cette fois-ci, voici l'os de mes os
et la chair de ma chair.
On l'appellera : femme
A cause de cela,
L'homme quittera son père et sa mère,
Il s'attachera à sa femme,
Et tous deux ne feront plus qu'un.

" C'est l'amour qui fait l'unité "
Lecture de la lettre de Saint Paul, apôtre, aux Colossiens

Frères,
Puisque vous avez été choisis par Dieu,
Que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés,
Revêtez votre cœur de tendresse et de bonté,
D'humilité, de douceur, de patience.
Supportez-vous mutuellement
Et pardonnez si vous avez des reproches à vous faire.
Agissez comme le Seigneur :
Il vous a pardonné, faites de même
Par-dessus tout cela, qu'il y ait l'amour :
C'est lui qui fait l'unité dans la perfection.
Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ
A laquelle vous avez été appelés
Pour former en lui un seul corps.

Cantique des cantiques 3, 1-4
Toute la nuit j'ai cherché celui que mon coeur aime. Etendue sur mon lit, je l'ai cherché, je ne l'ai pas trouvé! Il faut que je me lève, que je parcoure la ville, ses rues et ses carrefours. Je veux chercher celui que mon coeur aime... Je l'ai cherché, je ne l'ai pas trouvé! J'ai rencontré les gardes qui parcourent la ville : "Avez-vous vu celui que mon coeur aime?" A peine les avais-je dépassés, j'ai trouvé celui que on coeur aime. Je l'ai saisi, je ne le lâcherai pas.

1 Jean 3, 18-24
Mes enfants, nous devons aimer non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité. En agissant ainsi, nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu nous aurons le coeur en paix; notre coeur aurait beau nous accuser, Dieu est plus grand que notre coeur, et il connaît toutes choses. Mes bien-aimés, si notre coeur ne nous accuse pas, nous nous tenons avec assurance devant Dieu. Tout ce que nous demandons à Dieu, il nous l'accorde, parce que nous sommes fidèles à ses commandements, et que nous faisons ce qui lui plaît. Or, voici son commandement : avoir foi en son Fils Jésus-Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l'a commandé.Et celui qui est fidèle à ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui; et nous reconnaissons qu'il demeure en nous, puisqu'il nous a donné son Esprit.

Romains 8, 31-39
Il n'y a rien à dire de plus. Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Il n'a pas refusé son propre Fils, il l'a livré pour nous tous : comment pourrait-il avec lui ne pas nous donner tout? Qui accusera ceux que Dieu a choisis? puisque c'est Dieu qui justifie. Qui pourra condamner? puisque Jésus-Christ est mort; plus encore : il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous. Qui pourra nous séparer de l'amour du Christ? la détresse? l'angoisse? la persécution? la faim? le dénuement? le danger? le supplice? L'Ecriture dit en effet : C'est pour toi qu'on nous massacre sans arrêt, on nous prend pour des moutons d'abattoir. Oui, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. J'en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les esprits ni les puissances, ni le présent ni l'avenir, ni les astres, ni les cieux, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu qui est en Jésus-Christ notre Seigneur.

Romains 11, 9-19
Que votre amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien. Soyez unis les uns aux autres par l'affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. Ne brisez pas l'élan de votre générosité, mais laissez jaillir l'Esprit; soyez les serviteurs du Seigneur. Aux jours d'espérance, soyez dans la joie; aux jours d'épreuve, tenez bon; priez avec persévérance. Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, et que votre maison soit toujours accueillante. Bénissez ceux qui vous persécutent; souhaitez-leur du bien, et non pas du mal. Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent. Soyez bien d'accord entre vous; n'ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est simple. Ne vous fiez pas à votre propre jugement. Ne rendez à personne le mal pour le mal, appliquez-vous à bien agir aux yeux de tous les hommes. Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes. Ne vous faites pas justice vous-mêmes, mes bien-aimés, mais laissez agir la colère de Dieu. Car l'Ecriture dit : C'est à moi de faire justice, c'est moi qui rendrai à chacun ce qui lui revient, dit le Seigneur.

Colossiens 3, 12-17
Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre coeur de tendresse et de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous mutuellement, et pardonnez si vous avez des reproches à vous faire. Agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même. Par-dessus tout cela, qu'il y ait l'amour : c'est lui qui fait l'unité dans la perfection. Et que, dans vos coeurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. Vivez dans l'action de grâce. Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos coeurs, votre reconnaissance. Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus-Christ, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.

Osée 2, 18-22
En ce jour-là, déclare le Seigneur, voici ce qui arrivera : Tu m'appelleras : " Mon époux " et non plus : " Mon maître ". J'éloignerai de ses lèvres les noms de Baals, ses maîtres, on ne prononcera plus leurs noms. En ce jour-là je conclurai à leur profit une alliance avec les animaux des champs, avec les oiseaux du ciel et les bestioles de la terre; je briserai l'arc, l'épée, la guerre pour en délivrer le pays, et ses habitants, je les ferai reposer en sécurité. Tu seras ma fiancée, et ce sera pour toujours. Tu seras ma fiancée, et je t'apporterai la justice et le droit, l'amour et la tendresse; tu seras ma fiancée, et je t'apporterai la fidélité, et tu connaîtras le Seigneur.

Tobie 8, 4-10
Quand ils furent dans leur chambre, Tobie adressa à la jeune femme cette exhortation : " Sara, lève-toi. Nous allons prier Dieu aujourd'hui, demain et après-demain. Pendant ces trois nuits, c'est à Dieu que nous sommes unis, et quand la troisième nuit sera passée, nous consommerons notre union. Nous sommes les descendants d'un peuple de saints, et nous ne pouvons pas nous unir comme des païens qui ne connaissent pas Dieu. " Ils se levèrent tous les deux et se mirent à prier ensemble avec ferveur. Ils demandaient à Dieu sa protection. Tobie disait : " Seigneur, Dieu de nos pères, que le ciel et la terre te bénissent, ainsi que la mer, les sources, les fleuves et toutes les créatures qui s'y trouvent. C'est toi qui as fait Adam avec la glaise du sol, et qui lui as donné Eve pour l'aider. Et maintenant, Seigneur, tu le sais : si j'épouse cette fille d'Israël, ce n'est pas pour satisfaire mes passions, mais seulement par désir de fonder une famille qui bénira ton nom dans la suite des siècles. " Sara dit à son tour : " Prends pitié de nous, Seigneur, prends pitié de nous; puissions-nous vivre heureux jusqu'à notre vieillesse tous les deux ensemble. "

Genèse 1, 26-28
Dieu dit : " Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu'il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. " Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : " Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. "

23 votes. Moyenne 2.78 sur 5.


L'entête de mon site est de ma création suivant le tutoriel de tchounette.
Image hébergée par servimg.com
webset by laly ©

Booste le trafic de ton site Booste le trafic de ton forum Annuaire de sites

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site